The World of Aristophanes
Articles

Le retournement du chœur et l’appropriation comique de la tragédie dans les Nuées d’Aristophane : un dialogue

Rossella Saetta Cottone
CNRS, Centre Léon Robin (Sorbonne Université)
Luisa Buarque de Holanda
Pontifícia Universidade Católica do Rio de Janeiro
Published October 12, 2021

Abstract

Cet article à deux voix reprend le débat sur le célèbre « retournement » du chœur des Nuées (v. 1452-64), notamment l’idée selon laquelle il
propose une version comique de la théodicée eschyléenne de l’apprentissage par la souffrance (cf. Newiger, Rau, Zimmermann). Dans une
première partie, nous situons le retournement du chœur dans le cadre du paradigme tragique qui structure de façon cohérente l’intrigue de
la comédie, afin de montrer qu’il produit un effet de mise à distance par rapport aux événements dramatiques, en permettant à la comédie
de se soustraire aux faits représentés. À partir de là, nous proposons une lecture du retournement des Nuées comme moment culminant de
l’intrigue, qui voit coïncider « renversement » (peripeteia) et « reconnaissance » (anagnorisis), selon la formulation aristotélicienne à propos de
la meilleure tragédie (Poétique, chapitre 11). Dans les conclusions, nous esquissons une nouvelle lecture de la scène de l’incendie de l’école de
Socrate par laquelle finit la comédie.